Archives de catégorie : Médias

L’Arbre en poche

Claire Diterzi cultive depuis plus de 20 ans une démarche éminemment transmusicale. L’an dernier, Le Monde la désignait d’ailleurs comme la « pionnière » parmi tous les musiciens qui s’emploient aujourd’hui à «casser le mur du son» et à frotter leur musique aux autres arts de la scène. Ce 8ème album est ainsi un nouvel objet sonore (et scénique) non identifié : les 12 chansons qui composent L’arbre en poche forment en effet la bande son du spectacle éponyme, qu’elle a écrit et mis en scène.

Ce spectacle

C’est une histoire d’un jeune garçon, chantée majestueusement par le contre-ténor SERGE KAKUDJI dont la musique a été écrite sur mesure pour lui. Un jour, décide à l’image de l’héroïque Baron perché d’Italo Calvino, dont le titre« L’Arbre en poche est l’anagramme» de monter dans un arbre pour n’en plus jamais redescendre.
Du haut de son moabi, sous les yeux de son frère,resté à son confortable fauteuil il fera tout ce qui est en son pouvoir pour empêcher la dévastation des forêts de son Congo natal.

Il rencontrera l’âme sœur, se consumant d’amour pour une sorcière jouée et chantée divinement par Claire Diterzi, qu’il sauvera des flammes mais ne pourra sauver des eaux. Comme le roman de Calvino, brillant hommage à l’esprit des lumières. L’Arbre en poche est un récit d’émancipation,un hymne vibrant à la désobéissance civile, à la fois direct et foisonnant, populaire et savant, iconoclaste et poignant.

C’est aussi un manifeste contre les ravages que l’homme inflige à son environnement. Entre concept album et tragi-comédie.

Achetez sur FNAC.COM

London Dance Review (Coup Fatal – Sadler’s Wells)

Un des moments les plus extraordinaires est lorsque le contre-ténor, Serge Kakudji commence le chant. De danser avec les pas latérales répétés, le corps ondulant et centre de gravité bas –  le style congolais, sa voix jette airs d’opéra baroque. Il est une juxtaposition fantastiquement excitante: le chant harmonique formé et contrôlé correspondant à la établissement européenne blanche sortant de improvisées, rythmes et mélodies polyrythmiques congolais. Tout au long du spectacle Kakudji est une figure remarquable, un hybride de conventions de l’opéra et de la danse africaine stylisés fluide spontanée; une grande voix de contre-ténor qui effectue à la fois la féminité et de la masculinité. Un maître de la polyvalence.

JOSEPHINE LEASK – vendredi 5 JUNE 2015

Lire l’article complet ici:

http://londondance.com/articles/reviews/coup-fatal/

Guardian (Coup Fatal – Sadler’s Wells London)

Coup Fatal (Critique) – Zoot-suit spectaculaire célèbre les sapeurs du Congo

airs d’opéra de Vivaldi et Gluck sont chantés par Serge Kakudji dans un contre-ténor étonnamment androgyne, tandis que les percussionnistes du groupe fixent polyrythmies diaboliquement complexes.

John Lewis
Vendredi 5 Juin 2015 13.02 BST

Lire l’article complet ici – http://www.theguardian.com/stage/2015/jun/05/coup-fatal-review-sadlers-wells-london-alain-platel