Tous les articles par sergekakudji

Serge Kakudji : Contre-ténor né en République Démocratique du Congo, Serge Kakudji découvre l'opéra à l'âge de 7 ans à la télévision, c'est une révélation.Il inscrit son parcours dans la diversité et n'hésite pas à entremêler Opéra et création moderne. Il joue Jésus dans Pitié, mis en scène par Alain Platel, arrangement de Fabrizio Cassol de la Passion selon Saint Matthieu de Bach. Le trio se retrouve en 2014 sur la création de Serge Coup Fatal, dans une tournée internationale. Il est en tournée actuellement dans une création de Claire Diterzi L'arbre en Poche, dont la musique est écrite sur mesure pour lui. On le retrouve dans L’Incoronazione di poppea de Monteverdi mise en scène de Kristof Warlikowsky à l’Opéra de Madrid (2012) et à l'Opéra de Montpellier (2013). Il fait ses débuts à l'Opéra de Versailles en 2011, dans le rôle de Tolomeo de Giulio Cesare in Egitto de Haendel, sous la direction de J.C Malgoire, mise en scène de Christian Schiaretti. Il fait ses débuts en 2013 à l'Opéra Garnier dans le rôle titre de Jules César de Haendel sous la direction d'Emmanuelle Haïm des Concerts d'Astrées. En 2017, il crée la Compagnie Likembe, dont la colonne vertébrale est de faire que les échanges artistiques et culturels soient une source de dialogue et de compréhension entre les pays et les peuples."

Le Monde – Pitié

quotations2Portant le deuil, un trio de chanteurs (deux femmes et un jeune homme, le remarquable haute-contre congolais Serge Kakudji, 19 ans, par ailleurs danseur ultra-doué) dresse un édifice vocal d’une limpidité de cristal. Il fait bon s’accrocher à ce mât d’une solide beauté, tandis que les corps débilités continuent à s’écharper.…Si Jésus s’immisce dans le spectacle grâce au tee-shirt du chanteur Serge Kakudji, sa présence kitsch et discrète rappelle le contexte religieux de l’oeuvre. Un confessionnal, ou ce qui lui ressemble, apparaît entre deux extrémités d’une palissade en bois. »

Par Rosita Boisseau

Lire tout dans Le Monde